Taiwan

URBANISATION

CARTE TAIWAN

HISTOIRE DES VILLES – PATRIMOINE

HABITAT URBAIN

HABITAT RURAL

Aspects légaux

DROIT AU LOGEMENT

Le droit au logement n’est pas dans la Constitution. Seuls la liberté de résidence et le changement de résidence sont reconnus dans la Constitution.

Une autre disposition légale relative au droit au logement est la Loi sur le logement. Mais cette loi ne couvre que les aspects de logement adéquat, de discrimination en matière de logement, de garantie d’occupation ni de mécanisme anti-éviction. (Source: Alliance taïwanaise contre les expulsions forcées) (1)

EXPULSIONS FORCEES

Les personnes qui n’ont pas de propriété foncière sont souvent confrontées à la menace d’expulsions invisibles grâce aux programmes de redistribution sans protection juridique des droits de réinstallation. En général, les projets actuels de développement à Taïwan ne pourraient guère répondre à la protection juridique prévue par le PIDESC. Surtout, la plupart des projets sont menés pour les causes de l’investissement immobilier. Il manque une procédure juridique efficace pour vérifier l’intérêt public et la nécessité des moyens de développement. (Source: Alliance taïwanaise d’expulsion forcée) (1)

Que font les mouvements sociaux face aux expulsions ? Participation citoyenne, planification participative, blocus à la construction / démolition, boycott, lobbying … etc. (1)

Capture d’écran 2016-01-06 à 12.42.24Trois tribus sont en absence d’une propriété juridique, comme la communauté kwong wah. Le gouvernement a maintes fois été plus fort. Pourtant, les multiples auto-reconstruction ont leur forte résistance et leur vitalité. En savoir plus.

DROIT FONCIER

Article 143 de la Constitution : «… la propriété privée de la terre, acquise par le peuple conformément à la loi, doit être protégée et restreinte par la loi. … « 

Il n’y a pas de loi particulière pour le droit à la terre. Seuls quelques articles pour restreindre l’invasion de la propriété de l’Etat dans les actes connexes.

ACCAPAREMENT DES TERRES

Taoyuan Aerotropolis est le plus grand projet d’expropriation de zone à Taïwan. Le projet nécessite un total de 3 200 hectares d’acquisition de terrains et plus de 40.000 personnes doivent être relocalisées. (1)

Que font les mouvements sociaux face à l’accaparement des terres ? Participer à la procédure d’audience publique, développer la planification participative des citoyens, bloquer la démolition, le boycott, le lobbying. (1)

PRATIQUES INTERESSANTES

  • COOPÉRATIVES : Certains établissements informels (tels que la communauté de Xiao-hsing à Taipei et la communauté autochtone urbaine de San-Ying) tentent d’établir un programme de logement social coopératif et auto-entretenu. Ces programmes sont toujours en cours.

Aspects sociaux et économiques

MARCHE DU LOGEMENT

Selon les statistiques Q4 2015 publiées par le ministère de l’Intérieur, à Taiwan, le taux moyen de la charge de l’hypothèque atteint 36,36%. Le rapport entre le prix de l’immobilier et le revenu est de 8,69 fois. À cet égard, le coût moyen du logement dans la ville de Taipei atteint même 15,01 ans de revenu moyen. (1)

Selon le ministère de l’Intérieur, le taux moyen d’accession à la propriété atteint 79,2% en 2012. Dans les statistiques de 2014, environ 61% de la population sont des propriétaires autonomes, 24% de la population sont des locataires. (1)
Source: http://pip.moi.gov.tw/V2/F/SCRE0101.aspx

QUALITE DES LOGEMENTS

Selon un rapport de la commission gouvernementale de 2013, environ 170 000 ménages (environ 3% de tous les ménages de Taiwan) vivent sous les normes officielles de qualité du logement. (1)

Normes de qualité du logement à Taiwan:
http://www.cpami.gov.tw/chinese/index.php?option=com_content&view=article&id=15748&Itemid=57

HABITAT INFORMEL / BIDONVILLE / SANS-ABRI

Habitat informel

Selon le rapport officiel, il ya au moins 37.794 maisons construites avant 1963. (1)

Communautés autochtones urbaines

Selon le rapport officiel, il ya 20 communautés, contiennent environ 618 ménages. (1)

Sans abri

Selon le rapport officiel de l’an dernier, il y a environ 5 000 sans-abri à Taiwan. Mais le nombre de rapports officiels est sous-estimé, puisque le rapport ne faisait qu’étudier les sans-abri dans les parcs, les gares et les trottoirs. Mais les gens hantés dans les abris, les cybercafés, les restaurants de restauration rapide et les magasins ne sont pas inclus dans l’enquête. (1)

ROLE DES POUVOIRS PUBLICS

Logement social – public

A) le logement social, l’allocation de loyer, les subventions aux taux hypothécaires
B) le logement social est trop peu nombreux et trop onéreux pour protéger le droit au logement

Aspects écologiques

Bibliographie & Sitographie

  1. Informations recueillies auprès de l’Alliance taiwanaise anti-expulsions – Taiwan Alliance of Anti-Forced Eviction

HABITAT ET SOCIETE CIVILE

Capture d’écran 2016-01-06 à 12.34.26Crédit Photo : Taiwan Alliance for anti-eviction

Problèmes majeurs

Selon l’ALLIANCE TAIWANAISE ANTI EXPULSIONS FORCEES :

  1. Les principaux problèmes sont la spéculation foncière importante, la politique de logement et l’aménagement urbain, ainsi que la détérioration des droits au logement qui sont principalement violés par l’autorité de l’État.
  2. De plus, en réponse aux problèmes de logement, le seul consensus des politiciens actuels et de l’opposition est de construire plus de logements (semi-) sociaux.

Revendication majeures

Selon l’ALLIANCE TAIWANAISE ANTI EXPULSIONS FORCÉES :

  • Contre les expulsions forcées, avec un objectif de zéro expulsions.

Acteurs de la société civile

Capture d’écran 2016-01-06 à 12.46.49TAIWAN ALLIANCE OF ANTI-FORCED EVICTION = https://www.facebook.com/TAVUR.twhttps://www.facebook.com/HuaKuang.our.homehttps://www.facebook.com/ShaoxingCommunityhttps://www.facebook.com/tahrfbhttps://www.facebook.com/當代漂泊-138150989532525

Vous aimerez aussi...