Ouzbékistan

URBANISATION

Histoire des villes – Patrimoine

Habitat urbain

Habitat rural

ASPECTS LEGAUX

Droit au logement

Selon la Constitution de la République d’Ouzbékistan, l’État garantit la protection légale de toutes les formes de propriété, y compris la propriété privée (article 53). Terrain, sous-sol, eau, flore et faune et les autres ressources naturelles sont considérées comme la richesse nationale (article 55).

Les normes juridiques les plus importants qui régissent le développement de logements dans les zones urbaines et rurales sont les codes Logement et développement urbain, les lois de la République d’Ouzbékistan concernant « l’hypothèque », « sur les coopératives de propriétaires privés», «Sur la privatisation des ressources en matière de logement public». (1)

  • Le Code du logement de la République d’Ouzbékistan réglemente les relations des citoyens, des personnes morales, les organismes gouvernementaux et les autorités publiques locales sur l’émergence, la mise en œuvre, la modification et la résiliation de la propriété, l’ancienneté et l’utilisation des locaux d’habitation, les logements comptabilisés, la conservation, l’entretien et la réparation des parc de logements, la surveillance du respect des droits de logement des citoyens et l’utilisation ciblée du parc de logements, la réglementation des relations liées à la construction de bâtiments résidentiels, locaux reconstruction et le réaménagement, l’utilisation de matériel de génie, la fourniture de services d’utilité. Il a été déterminé que les locaux d’habitation peuvent être dans la propriété privée ou publique et ainsi changer d’une forme de propriété à une selon la procédure établie par la loi.
  • Le Code du développement urbain de la République d’Ouzbékistan définit les objets et sujets de développement urbain, les pouvoirs des autorités gouvernementales dans le domaine de l’activité du développement urbain, la documentation liée au développement urbain et le cadastre public de développement urbain, la planification du développement urbain de la République d’Ouzbékistan, l’usage des zones urbaines et des zones suburbaines.
  • La loi «sur la privatisation du stock de logements appartenant à l’État » définit le cadre juridique, économique et social de la procédure de privatisation du stock de logements publics sur le territoire de la République d’Ouzbékistan.
  • La Loi «Sur les hypothèques » réglemente les relations découlant de l’utilisation de la garantie hypothécaire dans l’immobilier. L’hypothèques se contracte en vertu de l’accord de prêt hypothécaire (hypothèque sur une base contractuelle) ou sous certaine loi (hypothèque conformément à la loi). En vertu de convention de prêt hypothécaire – le titulaire de garantie (ci-après – le créancier hypothécaire) – être un créancier (prêteur) de l’obligation garantie par une hypothèque – a le droit d’obtenir satisfaction de ses créances monétaires contre le débiteur, en vertu de cette obligation de la valeur de la valeur hypothéquée immobilière. Ce débiteur hypothécaire, aussi appelé le fournisseur de garantie, passe de préférence aux autres créanciers du débiteur hypothécaire, à l’exception des cas prévus par la loi « sur l’hypothèque ».

Une autre Loi « sur les coopératives de propriétaires privés », adoptée en 2006, a réglementé les relations dans la création et l’exploitation des coopératives de propriétaires privés dans des immeubles permettant aux associations coopératives de propriétaires de pourvoir à la gestion partagée et l’entretien, à la préservation et la réparation du parc de logements. Il existe un soutien de l’État (subventions) pour les coopératives dans la République d’Ouzbékistan qui est prévue par la loi « sur les coopératives de propriétaires privés ». La disposition sur les droits des garanties de l’État et la protection des intérêts juridiques des coopératives et de leurs membres favorise et renforce les coopératives. (1)

Expulsions forcées

Droit foncier

Les principes de base de l’utilisation des terres en Ouzbékistan sont réglementés par le « Code foncier» et la « loi sur le cadastre foncier ». (1)

  • Selon le Code foncier de la République d’Ouzbékistan, la terre est la propriété de l’État – une richesse nationale, sous réserve de son utilisation efficace qui est protégée par l’Etat et n’est pas soumis à l’achat-vente, l’échange, le don, la garantie, à l’exception des cas prévus par des actes législatifs de la République d’Ouzbékistan. La privatisation des terres en Ouzbékistan est principalement partielle : État reste propriétaire des terres privatisées, et les personnes et entités juridiques l’ayant acquise (transmissible à vie) ont le droit de posséder, d’utiliser ou de louer ces terres à des fins agricoles selon le terrain sur lequel le bâtiment est situé, qui est détenu par ces personnes. En conformité avec les entités juridiques, le Code foncier peut avoir des parcelles de terrain représentant un droit de possession permanente, une utilisation permanente ou un usage à terme (temporaire), en location ou en propriété, conformément au présent Code et à d’autres actes législatifs. Conformément aux législations concernant les personnes individuelles, le Code foncier peut leur octroyer des parcelles de terrain avec un droit de possession à vie héréditaire, une utilisation permanente, un usage à terme (temporaire), en location ou en propriété, conformément au présent Code et aux autres actes législatifs.
  • La Loi « Sur cadastre foncier » établit le cadre juridique pour établir l’état du cadastre, utiliser les données cadastrales pour le développement économique, les droits de garantie sur des parcelles de terrain, l’utilisation rationnelle, la restauration et la protection des terres. En général, l’Ouzbékistan a créé le cadre juridique nécessaire pour réglementer terres et logements, cadre qui évoluera en temps opportun pour leur améliorer et afin d’affiner ce cadre en vue de réformes structurelles en cours.

Accaparement de terres

Groupes vulnérables

Pratiques intéressantes

ASPECTS SOCIAUX ET ECONOMIQUES

Marché du logement

Le Cadre réglementaire existant identifie les principales directions de la réforme du logement et des services publics qui sont associés à la transition vers les principes d’une économie de marché. Une étape importante dans cette direction a été la privatisation du stock de logements détenu par l’Etat. 98% du parc de logements de l’État dans les immeubles d’appartements a été privatisé, et la part des logements privatisés dans des logements privés a augmenté de 41% à 98,9%. La prochaine étape dans la réforme du secteur du logement a été l’adoption du Code du logement, qui régit les relations des citoyens, des personnes morales, des organismes gouvernementaux et des autorités locales en ce qui concerne les droits pour la possession et l’utilisation des locaux d’habitation, la comptabilisation du stock de logements à préserver et la réhabilitation des logements. (1)

En Ouzbékistan, les autorités publiques voient la construction de logements est une sorte de pilote pour la durabilité et le développement socio-économique du pays. Avec une forte demande potentielle, le logement est devenu un catalyseur pour le développement d’un certain nombre d’industries. La dynamique de logement est surtout influencée par la construction de logements dans les zones rurales. L’objectif principal de la politique du logement est de construire du logements rural basé sur des projets modèles qui répondent aux normes les plus élevées de développement architectural et de planification et est égal en qualité et en confort au logement dans les villes. (1)

Qualité du logement

La « Provision sur parc immobilier municipal de la République d’Ouzbékistan » en date du 28.06.1994 détermine que la norme d’espace de vie pour les locataires de locaux d’habitation dans des maisons de logements collectifs est fixée conformément à la norme d’espace de vie, établie par le code du logement de la République d’Ouzbékistan, est d’au moins neuf mètres carrés par personne. Certaines catégories particulières de citoyens de la République d’Ouzbékistan en plus de l’espace de vie normale doivent disposer d’un espace de vie supplémentaire, sous la forme d’une pièce de 10 mètres carrés. Pour une question de priorité, l’espace de vie doit être prévu pour les citoyens qui vivent dans des maisons, des sous-sols de réparation, des casernes, des appartements avec espace de vie à moins de 5 mètres carrés par personne. (1)

Habitat informel / Bidonville / Sans-abri

ROLE DES POUVOIRS PUBLICS

En 2000, la décision a été prise d’abolir le ministère des Services utilitaires et d’établir à sa place l’Agence ouzbèke « Uzkommunkhizmat ».  l’Agence « Uzkommunkhizmat » a obtenu un mandat spécifique pour coordonner les travaux sur la réforme des services utiles, le développement des actes juridiques réglementaires, le tout formant une politique unifiée d’ingénierie dans le secteur du logement et des services publics. Les Associations municipales d’exploitation territoriale sont responsables de la fourniture de l’ensemble des services de logement et des services publics. (1)

Le pays a développé le « Concept de l’approfondissement des réformes économiques dans le système des services publics de l’Etat ». Les éléments suivants ont été définis comme principales tâches pour ce concept (1) :

  • Une évolution progressive du secteur vers l’auto-remboursement, équilibrer le régime d’exploitation, surmonter les mécanismes coûteux au niveau des prix, créer un environnement concurrentiel;
  • Mettre en œuvre des transformations institutionnelles visant à assurer la diversité des formes de propriété et les principes de fonctionnement du secteur du marché;
  • Continuer à améliorer l’état de régulation des relations dans le secteur des services utiles
  • Entreprendre une politique réglementaire et technique ciblée pour assurer une utilisation rationnelle des ressources et des économies d’énergie.

Une étape importante dans l’introduction de ces nouveaux mécanismes de gestion du marché a été l’adoption de la loi «sur l’hypothèque », qui prévoit des mécanismes et des outils de prêts au secteur du logement spécifique. (1)

ASPECTS ECOLOGIQUES

Bibliographie & Sitographie

  1. MINISTRY OF ECONOMY OF THE REPUBLIC OF UZBEKISTAN, “Housing sector of Uzbekistan – brief review”, 2014 – http://www.unece.org/fileadmin/DAM/hlm/prgm/cph/experts/uzbekistan/02_housing_and_construction/brief.overview.part1_eng.pdf

SELON LA SOCIETE CIVILE

Problèmes majeurs

Propositions majeures

Acteurs de la société civile

Vous aimerez aussi...